Tombealaine en Baie du Mont

Le rocher de Tombealiane

Tombelaine et ses mystères

La nuit était claire et douce et le croissant très fin de la lune déclinait rapidement vers la côte bretonne, dans un ciel limpide déjà flottaient au-dessus de la rive normande de pâles lueurs

Quelques extraits de : La légende de Tombelaine datant du XIème siècle

La nuit était claire et douce et le croissant très fin de la lune déclinait rapidement vers la côte bretonne, dans un ciel limpide déjà flottaient au-dessus de la rive normande de pâles lueurs, qui éteignaient les petites étoiles, en annonçant l’aube prochaine. 

Le Mont Bélénusétait entouré de silence ; aucun souffle ne remuait les bouquets d’aulnes et de troënes qui garnissaient les flancs de son rocher; les jolies. fleurs d’or des rutilantes jacobées étaient immobiles aussi. Seule, de temps en temps, une mouette tuitait tristement. 

La mer, à demi-retirée, n’avait pas une ride et les sables, les tangues blanchâtres, encore trempées par le flot, luisaient d’un éclat froid et uniforme, sous la falaise de Saint-Jean-le-Thomas, tandis que l’estuaire. d’Avranches, où serpentaient les deux rivières, la Sée et la Sélune, enfonçait son double coin au cœur même des campagnes boisées.

¶ Extrait des sites le-mont-saint-michel.org ou normandie-heritage.org (Auteur Etienne Dupont)

Découvrir l’îlot de Tombelaine

En pleine Baie du Mont Sint Michel, Tombelaine se situe sur la rive droite de la rivière côtière de la Sée, à quelques encablures au nord du Mont Saint Michel. Accessible à pied sec à marée basse (marnage de plus de 10m), il est néanmoins fortement conseillé de faire appel à un guide expérimenté sous réserve d’avoir quelques désagréments lors de cette balade qui peut s’avérer périlleuse sans la connaissance du secteur.

Tombelaine, réserve ornithologique